Messages

Affichage des messages du 2015

Noël

Le temps des fêtes est à nos portes.  Le magasinage terminé, nous allons enfin pouvoir profiter du temps des fêtes, période de réjouissance.  Je dois dire que j'adore Noël.  J'adore le moment où l'on se réuni en famille et que nous n'avons pas d'heures.  Les enfants se couchent tard.  Tout le monde a ses cadeaux.  On est heureux d'être ensemble.  Ce Noël là est le fun.  Ce que j'aime moins est le stress qui arrive avant.  La cohue du magasinage, l'inquiétude de ne pas arriver à temps.  Ça c'est moins drôle. 


Depuis quelques années, j'essaie de faire simple avec mes cadeaux.  J'essaie que le magasinage ne soit pas interminable.  Et je réussi plutôt bien.  Cette année, un magasin et hop, les cadeaux sont achetés.  Mais je trouve qu'on pourrait se passer de ce stress.  Premièrement, les enfants reçoivent tellement de cadeaux qu'ils n'en profite pas.  Ils en reçoivent trop.  À chaque année, il faut faire du ménage dans les jouets p…

La grève des professeurs

Aujourd'hui, 9 décembre, il y a grève dans les écoles.  Je veux écrire ce texte comme appui à tous les professeurs.


  Chers professeurs, cette lettre se veut un hommage à votre travail qui est si précieux pour nous les parents.  Vous avez dans votre classe notre enfant pour toute l'année et faites l'impossible pour les faire évoluer et leur faire atteindre les objectifs.  Vous les prenez comme ils sont, avec leurs qualités et leurs défauts, avec toutes les contraintes que cela engendre, et leur faites faire un voyage à bord de votre bateau tout au long de l'année.  Vos classes sont énormes mais vous gardez le sourire car les contraintes imposées par le gouvernement ne sont pas la faute des enfants.  Mais le travail est ardu, difficile de garder une classe concentré sur un exercice, sans qu'ils dérange les autres ou s'occupe à autre chose, ou tout simplement, reste dans la lune.  Vous faites tous les efforts pour garder leur attention, tout au long de la journée…

Les activités

Durant la dernière fin de semaine, moi et ma mère avons couru les activités des enfants.  Spectacle de théâtre, match de basket, pratique de soccer, chacun avait son activité.  J'ai toujours trouvé qu'il était important pour les enfants d'avoir des activités en dehors de l'école.  Probablement parce que j'en ai eu toute mon enfance et mon adolescence et que j'ai adoré ça.  Oui, moi j'étais une passionnée de nage synchronisée.  Je trouve que c'est bienfaiteur pour les enfants d'avoir un loisir, ils rencontrent d'autres jeunes de leur âge qui ont les mêmes intérêts qu'eux, apprennent l'esprit d'équipe et se développent au niveau social.  De plus, lorsqu'ils ont des activités, ils se doivent d'être plus discipliné au niveau des études pour avoir du temps pour les pratiquer.


Mais en fin de semaine, ma mère et moi étions confronté à des enfants qui n'avaient pas le goût d'y aller.  Ils auraient préféré rester peinards à la…

La réalisation d'un rêve

Ces jours-ci, mon chum se prépare pour faire son premier spectacle au théâtre du petit Champlain.  Il réalise un rêve qui lui est très cher.  D'accord, il a travailler très dur pour se faire connaître et ce n'est pas arrivé du jour au lendemain.  Il chante depuis 10 ans, il a fait des bars, des réceptions, il a chanté dans des CHSLD, il a essayé toutes sortes de choses, sans jamais abandonner.  Cette année il a été récompenser et il chante maintenant à l'endroit où il avait rêvé.  Je suis très fière de lui.


Cet évènement me fait pencher sur la question suivante:  Comment arrive-t-on à réaliser un rêve?  C'est une question que je trouve très étrange car à quelque part, comment sait-t-on si on va y arriver?  On ne le sait tout simplement pas.  Ceux qui ont déjà réalisé leurs rêves vont dire qu'il suffit d'y croire mais est-ce suffisant?  Non évidemment, il faut beaucoup travailler.  Il faut avancer, sans savoir où l'on va, en espérant qu'un jour nous atte…

Paris

Comment écrire un blogue cette semaine sans parler des événements de Paris.  Tout le monde en parle et maintes opinions ont été dites allant dans tous les sens. Comment ajouter quelque chose de nouveau?  Je vous écris un petit texte qui fait part de ma tristesse reliée à ces événements. 


Paris


Paris, je suis triste.  Tu es ma sœur et tu a été blessée.  Mon cœur s'est blessé par compassion.  Ils se sont attaqué à tes enfants, eux, qui avaient des projets plein la tête.  Un avenir devant eux.  Tout détruit à jamais par cruelle méchanceté. 


Paris, je suis triste.  Je voudrais que règne la paix et l'amour sur cette planète mais des cœurs sont remplis de haine.  Je ne sais pas pourquoi.  Que leur a-t-on fait?  Pourquoi sont ils si cruels?  Tu donnais du bonheur à tout ces gens et ce bonheur a été détruit et on ne comprend pas pourquoi.


Paris, tu es triste.  Tu veux sauvé l'honneur de ces gens qui ont perdu la vie.  La bataille va être ardue.  Mais tu es capable de faire compre…

Le stress

Je suis une grande anxieuse.  Il y a des moments où le stress prend une trop grande place dans ma vie.  Des moments où je ne suis plus capable de regarder en avant, où j'ai l'impression de faire du surplace.  Où j'aimerais que le temps passe plus vite, où je suis trop pressée.  Mais le temps ne peux aller plus vite comme il ne peut aller plus lentement.  Il faut rester zen.  Respirer par le nez.  Patienter et faire confiance à la vie.  Je sais que ça arrive à tous d'être stressé.  On vit dans un monde de stress.  Mais moi, j'ai toujours peur de me retrouver dans le fond de mon lit et ne pas être capable de me relevé.  J'ai cette peur-la car ça m'est déjà arrivé.

 Mais ça n'arrivera pas cette fois-ci.  Je sais que tout finit par s'arranger.  Que je ne peux aller plus vite.  Que je dois profiter du moment présent et régler les problèmes quand c'est le temps.  Ensuite, on passe à autres choses.

Un bout de temps, je faisais de la méditation et ça m…
Et oui, ça faisait longtemps que je n'avais pas écrit.  Je ne m'en sentais pas capable.  J'avais le cerveau en bouilli.  J'essai de me reprendre.  De redevenir plus active.  De reprendre le dessus sur ma tête.  Avec des efforts je vais y arriver.  Mais je vous avoue que ce n'est pas facile.  J'étais en train de tomber dans un trou sans fond.  Un tourbillon d'où il est difficile de se relever.  Ça a l'air dramatique mais ça ne l'est pas tant que ça.  C'est plutôt la vie.  Il y a de bonnes périodes, et d'autres, moins.  On se retrousse les manches, et on repart.  Mais je vous promet que je vais être plus assidue avec mon blogue dans les prochaines semaines et les prochains mois.


Cette fin de semaine, j'ai passé l'Halloween avec mes enfants.  C'était la première fois depuis quelques années que j'avais la chance d'être avec eux  pour cette journée importante de l'année.  Je ne sais pas si pour vos enfants c'est la mêm…

Le bonheur des enfants

Je viens d'écouter le film La famille Bélier.  Dans ce film, les parents sourds se fient sur leur fille entendante pour garder contact avec le monde extérieur.  C'est lourd à porter, lorsque tu es une gamine, d'avoir ce rôle à jouer au sein de sa famille.  Malgré tout ça, elle fait son bout de chemin et réalise un rêve.  C'est une très belle histoire qui me ramène à la situation de ma famille. 


Je suis une mère, qui n'a pas la forme requise pour s'occuper de ses enfants à plein temps.  Cela fait que je fais confiance à d'autres pour s'occuper d'eux au jour le jour et que moi, je m'occupe d'eux à ma façon.  Moi mon rôle c'est de s'occuper de leur humeur.  Est-ce qu'ils sont heureux? Qu'est-ce qu'ils ont fait de leur journée?  Comment se sentent-ils?  Le téléphone revêt une grande importance car c'est comme ça que nous gardons contact et que nous pouvons nous raconter nos journées.  S'il y en a un qui a eu de la pe…

Les sacrifices

Dans la vie, tout le monde doit faire des sacrifices.    C'est normal, la vie étant ce qu'elle est, si on veut une chose, il y a des contraintes qu'il faut accepter.  Par contre, j'ai lu un blogue aujourd'hui q posait la question si être parent est un sacrifice.  Elle en venait à la conclusion que non et je suis assez en accord avec elle.  C'est une responsabilité que l'on choisit.  Avoir des enfants est un bonheur en soit et l'enfant n'est pas un sacrifice.  Par contre, contrairement à elle, il est vrai que l'on peut choisir de faire certains sacrifices.  Il y en a qui sortent moins, d'autres achetent moins de produits de consommations, responsabilité oblige.

Bien sûr, quand on lit un article comme celui-là, on réfléchit et on rapporte le sujet à soi.  Moi j'en ai fait un énorme pour le bonheur de mes enfants.  Celui de ne pas avoir leur garde, vous le savez, je l'ai déjà dit.  Me séparer d'eux la grande majorité du temps est tr…

La rentrée scolaire

L'été tire à sa fin, nos petits poux rentrent bientôt à l'école.  Les plus jeunes ont hâte et les plus vieux moins.  J'avoue que je n'aime plus la rentrée comme avant, quand j'allais à l'école.  Avant, la rentrée était le symbole d'un renouveau.  Une nouvelle année pour apprendre plein de choses, avoir des cours et des lectures intéressantes.  Maintenant que je ne vais plus à l'école, c'est plutôt la signification de la fin de la liberté pour voir mes enfants.  L'été c'est facile, je peux les prendre en plein milieu d'une semaine pour aller quelque part.  Quand l'école est recommencé c'est fini.


Par contre je suis contente pour eux.  J'aimerais qu'ils aiment tous la rentrée comme moi je l'ai aimé, ce n'est malheureusement pas le cas.  Mais je leur souhaite beaucoup de bonheur à l'école, apprendre c'est quelque chose d'agréable et de motivant, pour qui est intéressé. 


Mes enfants sont curieux, tous les…

Les vacances!

L'été tire déjà à sa fin, l'école recommence bientôt et on a essayé de profité de l'été au maximum.  J'espère que vos vacances ne se sont pas passé sous la pluie. Moi je dois dire que j'ai été assez chanceuse, le soleil a été de la partie, hormis une journée à Montmagny où il y a eu un torrent mais c'est une journée sur une dizaine de jours de vacances planifiées. 


J'adore le temps des vacances!  Il fait beau (des fois), les enfants n'ont pas d'école, tout est plus relax.  C'est la saison de l'année où je suis en forme.  J'espère que ça va se prolonger mais j'ai toujours beaucoup plus d'énergie l'été.


Ce que j'aime c'est le sentiment de paix que me procure le dépaysement. Être sur la plage et regarder mes enfants jouer, j'adore.  Il n'y a rien de plus reposant et ressourçant.  Le bord de l'eau c'est mon bonheur.  Probablement parce que j'ai passé mon enfance sur le bord du fleuve, j'adore l…

Le lâcher-prise

Le lâcher-prise est quelque chose qui, pour moi, est très difficile.  Il serait tellement agréable de tout contrôler.  Mais ce n'est pas sain de penser comme ça, je le sais.  Je fais des efforts, je m'améliore, mais c'est difficile.  Je me bât sans arrêt avec ces démons.  Bien-sûr, je suis mieux qu'autrefois.  Autrefois, ma plus grande source de contrôle était mes enfants mais n'ayant pas la garde, j'ai été obligé de faire confiance à ceux qui s'occupe d'eux.  Je suis maintenant capable de vivre quand mes enfants ne sont pas là, ce que je n'arrivais pas à faire avant et c'est une nette amélioration.  Je suis plus heureuse et moins préoccupée.  Au travail, c'était un avantage d'être comme je suis.  De la difficulté à déléguer mais mon travail était toujours bien fait.  Un peu fatiguant pour les autres des fois, mais bon, mes patrons aimaient bien ce côté. 


Maintenant que je ne travaille plus et que je n'ai plus la garde de mes enfant…

Un nouveau chez-soi

Déménager n'est pas une partie de plaisir.  C'est plus emmerdant qu'autres choses. Faire les boîtes, voir ce qui nous est encore utile, etc. Ce qui est plaisant c'est d'arriver dans un chez-soi mieux adapté à ses besoins.  C'est ce qui vient de m'arriver.  Je viens d'emménager dans un quartier que j'aime et j'adore mon nouvel appartement.  J'appréhendait ce déménagement mais finalement tout s'est bien passé, malgré la pluie, mais ça c'est un détail. 


Ce déménagement était mon dixième.  J'espère toujours que ce sera mon dernier pour un bout, mais avant d'habiter quelque part, on ne sait pas encore si ça va convenir ou non.  Il y a parfois des détails auxquels on n'a pas pensé.  Souvent aussi, et c'est la principale raison de mes nombreux déménagements, un changement de situation survient et change nos besoins.  Par contre, cette fois-ci, j'ai vraiment penser à mes goûts personnels et à mes besoins.  Je ne crois pa…

Les rencontres

Rencontrer quelqu'un de nouveau est quelque chose qui arrive très souvent.  Des fois c'est plaisant, d'autres fois, ça nous fait ni chaud, ni froid.  D'autres fois, et ça c'est très rare, on en fait de très belles.


Ce qui est bizarre dans les rencontres c'est qu'on ne sait jamais si elle sera importante ou non.  Des fois on croit que ce sera passager et ça dure des années.  D'autres fois, dans certaines relations, on prend des pauses et ça revient.  On voit certaines personnes une fois par année, à d'autres, on donne des nouvelles quotidiennement. Les relations humaines c'est souvent imprévisible.  On ne sait jamais ce que ça va donner.


Quelque chose que je sais, c'est que quand on fait une rencontre importante, on ne le sais pas tout de suite, on le découvre.  Mon amoureux par exemple, je n'aurais jamais pu me douter de la belle relation qui s'est développé entre nous deux.  Idem pour mon ex-mari avec qui j'ai eu trois enfants. …

L'acceptation

Ces jours-ci, j'ai l'impression de toucher au bonheur.  Je vis de beaux moments, et enfin, je suis capable d'en profiter sans penser au futur ou au passé, comme c'était le cas auparavant.  J'ai trouvé un équilibre.  Celui qui me permet d'être bien.  La réduction de stress dans ma vie m'aide, ma très belle relation avec mon amoureux et le fait que je vois mes enfants plus souvent.  Même si ce n'est pas parfait, en ce moment je peux vous dire que je suis bien. 


C'est sûr, il y a déjà quelques années que ma santé n'est plus ce qu'elle était. C'est probablement le début de l'acceptation de ce que je pourrais appeler «ma nouvelle vie» qui aide à la cause.  Je suis plus à l'écoute, je connais les signes alarmants et je sais quoi faire pour y remédier.  C'est ce qui fait que j'arrive à tenir sur mon fil, sans trop basculer. 


En ce moment je profite des points positifs de ma vie et j'apprends à vivre aussi avec les points n…

Le besoin de vivre

Cette fin de semaine, c'était la première fois depuis trois ans que je passais une fin de semaine seule avec mes enfants.  Bien sûr je voyais mes enfants mais j'allais toujours chez mon père ou ma mère, mon état de santé ne me permettait pas de les garder seule.  Mais cette fin de semaine c'était la première, j'étais excitée et j'espérais que ça se passerais bien.  Finalement, c'était au-delà de mes attentes.  La fin de semaine s'est passée sans anicroches.    On était bien ensemble et on a profiter de la merveilleuse température.  C'est sûr qu'à la fin, n'étant plus habituée au tourbillon que les enfants amène avec eux, j'étais exténuée.  Par contre, c'était une belle fatigue. Pour une fois, je trouvais que ça valait la peine d'être fatiguée. 


Dans ma vie, je ne crois pas qu'il y ait quelque chose de plus satisfaisant que de passé du temps avec ses enfants.  Même si on arrête pas deux minutes, même si on a plus de corvées, même…

Mon blogue-réalité: Il y a quelque chose qui est difficile à faire qua...

Mon blogue-réalité: Il y a quelque chose qui est difficile à faire qua...: Il y a quelque chose qui est difficile à faire quand on a trois enfants c'est de passer du temps seule avec chacun d'eux.  Hier ma p...
Il y a quelque chose qui est difficile à faire quand on a trois enfants c'est de passer du temps seule avec chacun d'eux.  Hier ma petite était malade...une gastro.  Je l'ai donc gardé avec moi toute la journée.  On a passé une merveilleuse journée tranquille à faire des choses ensemble.  C'était tout simple et tellement plaisant.  À la fin de la journée, lorsqu'il était temps de partir, ma petite Naomi avait le cœur gros, elle ne voulait pas y aller.  C'est là que je me suis rappelé combien il était plaisant, lorsque l'on est une petite fille, de passer du temps seule avec sa Maman. 


C'est quelque chose que je fais parfois, généralement je prévois une activité, mais je ne le fais pas souvent car je n'ai pas eût beaucoup d'occasions à cause de ma santé ou parce qu'il est difficile de partir avec un enfant et pas avec les autres.  Je l'ai fait plus souvent avec Julianne car elle est plus vieille, et un peu avec Thierry et Naomi, mais j&#…

Je rêve de l'été

Ici, au Québec, on parle beaucoup de la météo parce qu'on a des hivers froids et on a hâte de voir arriver le soleil et le temps chaud.  Pour moi, le soleil est un remède.  Avec lui arrive l'énergie et la bonne humeur.  Aussitôt qu'il se montre le bout du nez, je sens le besoin de sortir toute la journée.  Faire de longues marches, lire dehors, faire de la photo, sortir avec les enfants.  Pour moi l'arrivée de l'été est synonyme de bien-être.  Ma vie se porte mieux lorsqu'il fait beau et chaud dehors.


Je suis de ces personnes qui sont réellement affectées par le temps qu'il fait dehors.  Lorsqu'il pleut j'ai moins d'énergie et suis plus fatiguée. S'il fait froid, j'ai plus de difficultés à accomplir mes tâches quotidiennes.  S'il fait beau, tout est plus facile.  Je pense que je serais le type de personne à qui la luminothérapie profiterais. 


Malheureusement, le temps gris est constant.  On a une journée de beau temps et tout de sui…

La motivation

Aujourd'hui, j'avoue, je manque de motivation.  J'ai traînée dans le lit toute l'avant-midi, j'ai tardée pour m'habiller et je me suis donné un coup de pied dans le derrière pour sortir.  C'est une de ces journées où je me sens lâche.  Juste écrire ces quelques lignes est un effort considérable.  J'aurais fait du coocooning toute la journée.  Par contre, si j'avais fait ça, j'aurais eu encore plus de difficultés à faire quelque chose demain.  C'est pour ça qu'il ne faut pas que je m'écoute, que je sorte et que je fasse ce que j'avais prévu.


Je suis certaine que vous me comprenez vous qui travaillez chaque matin.  Quand on travaille on se lève toujours trop tôt, la tasse de café est essentielle, et il y a de ces journées où on a le goût de rien d'autres que d'être chez soi.  Mais d'où vient ce manque de motivation que tout un chacun vit?


J'ai lu dernièrement un article sur l'anxiété où il était écrit que le man…

Le temps du chocolat

Pâques est à nos portes.  Pour moi, la fête de Pâques d'aujourd'hui est très différente de celle d'hier.  Il n'y a plus de religion dans nos festivités.  On se voit en famille comme avant mais il n'y a plus de messe, on s'habille moins chic et les enfants voient cette fête comme la fête du chocolat plutôt que comme la fin du carême.  Rassurez-vous, nous n'avons jamais fait le carême chez nous.  Par contre, on comprenait que le chocolat était une récompense.  Pour moi c'était celle de la fin de la messe.  Finie la messe, je peux enfin aller manger du chocolat!  Comme pour Noël, après l'interminable messe de minuit on pouvait enfin aller déballer nos cadeaux.  Je sais, je sais, ma philosophie d'enfant était loin de celle de la religion catholique.  Je la comprenais mais elle ne m'intéressait pas.  De plus, c'était la journée qu'il fallait endurer d'inconfortables collants. 


Maintenant, c'est une occasion de se voir en famille.…

Ma mère

Lorsque l'on est petit, on ne comprend pas tout à fait l'importance d'avoir une mère.  Avec son père, c'est la personne la plus importante de son univers  mais on ne sait pas trop pourquoi.  Quand on grandit, on comprend tout à coup pourquoi le fait d'avoir une mère est si précieux.  On comprend tous les sacrifices, les choix ou les actions posées, qu'on ait été en accord ou pas.La relation est précieuse.  Ce n'est pas toujours facile d'avoir une mère.  Des fois on est en désaccord.  Des fois on préfèrerait ne pas avoir son opinion.  Par contre, c'est quelqu'un qui nous aime de façon inconditionnelle et que ça fasse notre affaire ou pas, elle veut toujours notre bien. 


Bien entendu, je ne parle pas de votre mère à vous mais bien de la mienne.  Ma mère est devenue au fil des ans ma meilleure amie.  Je peux vous dire sans gêne que je peux tout lui dire et je ne sens jamais de jugement quant à mes choix de vie.  Qu'elle soit en accord avec moi…

L'amour

Avez-vous déjà eu conscience que vous étiez avec la bonne personne.  Vous savez, la personne qui vous fait rire, qui vous comprend et s'inquiète quand vous n'êtes pas bien, mais surtout, celle qui a les bras les plus confortables au monde. Vous savez, cette personne que vous savez qui vous manquera lorsqu'elle ne fera plus partie de votre vie.  Je sais, je parle comme une adolescente.  L'amour dont je vous parle n'est pourtant pas un amour d'adolescent...loin de là.  Premièrement, c'est une relation qui s'est construite petit à petit.  On a appris à se connaître, on s'est apprivoisé, mais maintenant, on presque toujours ensemble et on ne se chicane jamais.  Ça c'est extraordinaire.  Surtout pour nous deux car on est deux personnalités qui se sont, l'une et l'autre, beaucoup chicané dans la vie.  Mais ensemble c'est très rare.  Pourtant, tout est contre nous, notre âge, nous n'en sommes pas vraiment au même point dans la vie, nous…

Qu'en est-il du rôle de la femme.

Il n'y a pas à dire, le rôle de la femme a considérablement changer depuis 60 ans.  On est passé de maîtresse de maison à...mais à quoi au juste.  On est toujours des mères, on s'occupe toujours de notre maison mais nos rôles se sont multipliés.  Comme si on était incapable de faire un choix.  On mène tout de front, sans le moindre répit.


Évidemment je ne parle pas de moi.  Pour ma part, ma santé m'a imposé des choix.  Mais j'avoue que j'ai déjà été de ces femmes qui étudie, travaille, s'occupe de ses enfants et de sa maison.  Le résultat, j'suis tombé malade.  Est-ce réellement à cause de ça que je suis devenue malade?  J'ai envie de dire non, mais ça n'a pas dû aider.  Les dépressions sont en hausses et beaucoup d'entre nous en sont les victimes.  La cause est probablement le surmenage.  Mais, comment y échapper?


Je crois qu'il est venu le temps de faire des choix.  On ne peux tout mener de front et tout faire bien, c'est impossible...…

L'amitié

L'amitié est quelque chose de beau.  Ce n'est pas si difficile de se trouver des amis mais s'en trouver des vrais c'est une autre paire de manche.  Le problème c'est que je ne suis pas une bonne amie.  J'appelle peu et je ne vois pas mes amis très souvent.  Un de ceux-ci m'a dit aujourd'hui à la blague:  «On essaye de se revoir avant 6 mois!»  Ça veut tout dire.


Moi je ne vois pas le temps passer mais dans son cas à lui, il se rappelle de la dernière fois qu'il m'a vu et sait donc combien de temps ça fait.  Le problème c'est que j'ai de la difficulté avec les gens qui appellent tous les jours.  Ça me tanne.  Je préfère appeler quand j'ai quelque chose à dire, mais des fois les espaces sont longs, trop longs.  Je crois que mes amis me vont, et les vrais sont ceux que je finis toujours par avoir envie de voir, même si le laps de temps est long.  Mais je crois qu'il est temps que j'améliore ma relation avec eux.  C'est-à-dir…

L'inquiétude parentale

Tous les parents vont me comprendre, on ne cesse de s'inquiéter pour nos enfants.  Moi qui suis une inquiète naturelle, ne voyant mes enfants qu'une fin de semaine sur deux, j'avoue que l'inquiétude me ronge.  Dès qu'un problème se règle, il me semble qu'il y en a aussitôt un autre que je vois apparaître à l'horizon.  C'est sûr qu'avoir trois enfants ce n'est pas de tout repos.  J'ai une anxieuse, un qui a une trop grande confiance en lui qui a du mal à écouter l'autorité, et...une élève modèle.  Bien sûr, vous comprendrez que je ne m'inquiète pas beaucoup pour ma dernière.  Tout va toujours bien et...dans tout.  Elle fait toujours tout ce qui lui est demandé et est toujours de bonne humeur.  C'est pas ce que j'appelle une enfant difficile.  Non en fait, mon inquiétude oscille entre ma plus vieille et mon deuxième.  En fait, ce qui m'inquiète le plus c'est le bonheur de ceux-ci.  Je souhaite qu'ils soient heureux.…

La nouvelle vie

Une nouvelle vie s'offre à moi ces jours-ci.  Il me faut mettre mes idées préconçues de côté et y voir les nouvelles possibilités.  Une nouvelle vie s'impose à moi, je ne l'ai pas choisie mais qui je crois qu'elle me sera profitable.  Je n'ai pas envie de pleurer en petite boule.  Bien que beaucoup le ferait probablement à ma place.  Je n'ai envie que d'une seule chose, voir la vie de façon positive et la laisser aller afin d'embrasser les nouvelles possibilités qui s'offre à moi.  C'est un peu comme avoir le vertige.  Un vertige sain et enivrant.


Ne vous inquiétez pas, je n'attendrai pas tranquille chez moi que les choses se passent.  Je vais envisager les possibilités et aller là où ça me dit d'aller.  Je dois aimer les nouvelles choses que je vais faire.  Cela doit être rare dans la vie d'une personne d'avoir la possibilité de ne faire que ce qui nous plaît.  Ma malchance m'amène cette possibilité-là et j'ai bien l…