Le plaisir d'être en famille.

C'est la première fois que j'écris cette semaine.  La raison est que les enfants ont passés quelques jours chez nous pour le début des vacances.  Je ne les ai pas souvent avec moi, alors, lorsqu'ils sont là, je ne fais que m'occuper d'eux et profiter de leur présence.  Ça va arriver cet été que je vais disparaître quelques jours pour m'occuper de mes enfants.  Ne vous en faites pas, chers lecteurs, je reviens toujours.

Ces trois derniers jours ont été magiques.  Ça fait un an que mon amoureux et moi habitons ensemble.  Ça fait déjà un an que les enfants et lui s'adaptent.  Tout n'est pas toujours facile, c'est sûr; ce sont des enfants. Mais chacun s'adapte et ça va de mieux en mieux.  Déjà, mes enfants considèrent mon chum comme faisant partie de la famille.  Ils s'en font avec ce qu'il pense, demande où il est s'il n'est pas là, etc.  Des petits riens qui me prouvent qu'il a sa place dans leur vie et qu'ils l'acceptent.

Pour mon amoureux, l'adaptation n'a pas été facile car il n'a  pas d'enfants et n'y est pas habitué.  Mais plus ça va, plus il s'adapte et plus sa relation avec eux est facile.

Moi, je suis heureuse.  Réunir les gens que j'aime le plus dans la vie me comble.  De voir se développer cette dynamique entre mon amoureux et mes enfants, je trouve ça extraordinaire.  Depuis ma séparation, je m'étais imaginée que je serais toujours seule avec mes enfants.  Ce n'est pas le cas.  J'ai trouvé un amoureux qui m'aime assez pour les accepter dans sa vie.  C'est génial.  Je ne m'étais pas imaginée redevenir une famille complète un jour mais voilà que c'est arrivé.  Ça me ravit.

Je me considère chanceuse de l'avoir trouvé.  Qu'il soit avec moi, avec tous les problèmes que j'ai, qu'il me prenne comme je suis et qu'il accepte mes trois enfants en plus, me fait comprendre que je suis extrêmement chanceuse dans la vie.  Il y en a beaucoup qui auraient tourné les talons.  Pas lui.  C'est sûr que c'est arrivé progressivement mais voilà on y est.  Tout le monde s'entend, tout le monde apprend des autres et on s'apprécie.  Pour un enfant, s'habituer aux règles d'un nouvel adulte qui arrive dans sa vie, ce n'est pas facile non plus mais on y arrive.  Chacun a sa place et c'est parfait comme ça.

Je suis choyée de pouvoir revivre ça à nouveau.  Enfin, j'ai l'impression que la mauvaise partie de ma vie est terminée et que c'est le début d'un pur bonheur qui commence.

Messages les plus consultés de ce blogue

Ma vie

Caouane

Les filles et la sexualité