Messages

Affichage des messages du mars, 2015

Ma mère

Lorsque l'on est petit, on ne comprend pas tout à fait l'importance d'avoir une mère.  Avec son père, c'est la personne la plus importante de son univers  mais on ne sait pas trop pourquoi.  Quand on grandit, on comprend tout à coup pourquoi le fait d'avoir une mère est si précieux.  On comprend tous les sacrifices, les choix ou les actions posées, qu'on ait été en accord ou pas.La relation est précieuse.  Ce n'est pas toujours facile d'avoir une mère.  Des fois on est en désaccord.  Des fois on préfèrerait ne pas avoir son opinion.  Par contre, c'est quelqu'un qui nous aime de façon inconditionnelle et que ça fasse notre affaire ou pas, elle veut toujours notre bien. 


Bien entendu, je ne parle pas de votre mère à vous mais bien de la mienne.  Ma mère est devenue au fil des ans ma meilleure amie.  Je peux vous dire sans gêne que je peux tout lui dire et je ne sens jamais de jugement quant à mes choix de vie.  Qu'elle soit en accord avec moi…

L'amour

Avez-vous déjà eu conscience que vous étiez avec la bonne personne.  Vous savez, la personne qui vous fait rire, qui vous comprend et s'inquiète quand vous n'êtes pas bien, mais surtout, celle qui a les bras les plus confortables au monde. Vous savez, cette personne que vous savez qui vous manquera lorsqu'elle ne fera plus partie de votre vie.  Je sais, je parle comme une adolescente.  L'amour dont je vous parle n'est pourtant pas un amour d'adolescent...loin de là.  Premièrement, c'est une relation qui s'est construite petit à petit.  On a appris à se connaître, on s'est apprivoisé, mais maintenant, on presque toujours ensemble et on ne se chicane jamais.  Ça c'est extraordinaire.  Surtout pour nous deux car on est deux personnalités qui se sont, l'une et l'autre, beaucoup chicané dans la vie.  Mais ensemble c'est très rare.  Pourtant, tout est contre nous, notre âge, nous n'en sommes pas vraiment au même point dans la vie, nous…

Qu'en est-il du rôle de la femme.

Il n'y a pas à dire, le rôle de la femme a considérablement changer depuis 60 ans.  On est passé de maîtresse de maison à...mais à quoi au juste.  On est toujours des mères, on s'occupe toujours de notre maison mais nos rôles se sont multipliés.  Comme si on était incapable de faire un choix.  On mène tout de front, sans le moindre répit.


Évidemment je ne parle pas de moi.  Pour ma part, ma santé m'a imposé des choix.  Mais j'avoue que j'ai déjà été de ces femmes qui étudie, travaille, s'occupe de ses enfants et de sa maison.  Le résultat, j'suis tombé malade.  Est-ce réellement à cause de ça que je suis devenue malade?  J'ai envie de dire non, mais ça n'a pas dû aider.  Les dépressions sont en hausses et beaucoup d'entre nous en sont les victimes.  La cause est probablement le surmenage.  Mais, comment y échapper?


Je crois qu'il est venu le temps de faire des choix.  On ne peux tout mener de front et tout faire bien, c'est impossible...…

L'amitié

L'amitié est quelque chose de beau.  Ce n'est pas si difficile de se trouver des amis mais s'en trouver des vrais c'est une autre paire de manche.  Le problème c'est que je ne suis pas une bonne amie.  J'appelle peu et je ne vois pas mes amis très souvent.  Un de ceux-ci m'a dit aujourd'hui à la blague:  «On essaye de se revoir avant 6 mois!»  Ça veut tout dire.


Moi je ne vois pas le temps passer mais dans son cas à lui, il se rappelle de la dernière fois qu'il m'a vu et sait donc combien de temps ça fait.  Le problème c'est que j'ai de la difficulté avec les gens qui appellent tous les jours.  Ça me tanne.  Je préfère appeler quand j'ai quelque chose à dire, mais des fois les espaces sont longs, trop longs.  Je crois que mes amis me vont, et les vrais sont ceux que je finis toujours par avoir envie de voir, même si le laps de temps est long.  Mais je crois qu'il est temps que j'améliore ma relation avec eux.  C'est-à-dir…