Messages

Affichage des messages du juin, 2017

Le plaisir d'être en famille.

Image
C'est la première fois que j'écris cette semaine.  La raison est que les enfants ont passés quelques jours chez nous pour le début des vacances.  Je ne les ai pas souvent avec moi, alors, lorsqu'ils sont là, je ne fais que m'occuper d'eux et profiter de leur présence.  Ça va arriver cet été que je vais disparaître quelques jours pour m'occuper de mes enfants.  Ne vous en faites pas, chers lecteurs, je reviens toujours.

Ces trois derniers jours ont été magiques.  Ça fait un an que mon amoureux et moi habitons ensemble.  Ça fait déjà un an que les enfants et lui s'adaptent.  Tout n'est pas toujours facile, c'est sûr; ce sont des enfants. Mais chacun s'adapte et ça va de mieux en mieux.  Déjà, mes enfants considèrent mon chum comme faisant partie de la famille.  Ils s'en font avec ce qu'il pense, demande où il est s'il n'est pas là, etc.  Des petits riens qui me prouvent qu'il a sa place dans leur vie et qu'ils l'accepte…

Le syndrome de la page blanche

Image
Aujourd'hui, je suis en panne d'inspiration.  Au lieu d'attendre que les sujets viennent, j'ai décidé de passer à l'action et d'écrire ce qui m'arrive lorsque j'ai le syndrome de la page blanche.

Écrire à tous les jours est quelque chose pour moi qui est grisant.  La plupart du temps les sujets me viennent sans trop d'efforts.  Mais il y a de ces jours où, comme aujourd'hui, je manque d'inspiration.  Mes trucs dans ce temps là sont, premièrement d'aller faire autres choses, question de m'aérer l'esprit.  Généralement, ça marche.  J'ai écris dernièrement un billet sur la procrastination et je dois avouer que laisser reposer ses idées, en faisant autres choses ou seulement en relaxant, ça fonctionne.  Souvent, je finis par avoir une idée qui arrive tout d'un coup.

Mais, il y a des fois où ce n'est pas suffisant, comme aujourd'hui.  Je suis allée faire la vaisselle avec mon amoureux mais je dois vous avouer que ce n&…

Caouane

Image
Ça faisait longtemps que je voulais vous parler des produits Caouane, des produits que j'utilise depuis longtemps et que j'adore.  C'est la compagnie d'une mère de famille Julie Desrosiers Dandonneau qui ne trouvait pas sur le marché, des produits qui correspondait à ses valeurs.  Elle fait des produits pour le bain à partir de produits naturels, fruits, légumes et fleurs, de son jardin et ils sont tous faits en accord avec l'environnement.  Ce sont tous des produits faits à la main et testés sur la famille, comme elle le dit si bien.  Ils sont tous d'une qualité supérieure.

Je cherchais des produits qui sont bons pour ma peau sensible et qui l'hydratent bien.  Je suis tombée amoureuse du savon au concombre qui nettoie bien et qui enlève toute sécheresse sur ma peau, due à l'eau chaude. Il y a aussi le savon au canneberge qui est un grand vendeur et est aussi exfoliant.  C'est un bon savon à utiliser l'été lorsque la poussière de l'extérieu…

Les fêtes de famille

Image
Cette fin de semaine, j'ai vécu une belle expérience.  Mon ex, le père de mes enfants, a reçu toute ma famille, enfants et nouveaux conjoints compris.  C'était un beau rassemblement et on s'est beaucoup amusé.  Cela peut sembler étrange mais l'entente est tellement restée bonne entre nous que nous avons le goût de se retrouver tous ensemble une fois de temps en temps.

C'est son initiative.  L'année dernière, il avait le goût de revoir ma famille.  Ça a tellement été le fun qu'il a récidivé cette année, et je pense que c'est le début d'une grande tradition.  
Il faut dire qu'avec sa famille je suis restée en très bons termes.  D'abord, la bonne entente était convenue entre nous pour le bien des enfants.  Mais outre les petites mésententes du début de la séparation, nous avons conservé une belle amitié.  Tous les deux nous nous sommes remis en couple et d'un côté comme de l'autre nous étions contents.  Nous considérons que la famille …

Le père que j'aie

Image
C'est la fête des pères cette fin de semaine et je voulais profiter de l'occasion pour vous parler de mon père.  Je suis chanceuse car j'ai un père adorable.  Il est gentil, tendre, doux, émotif, généreux et plein de compréhension.  Pour moi, c'est le père idéal.
Quand j'étais petite, il aimait jouer avec nous et nous faire crier, au grand dam de ma mère.  J'aimais me coller sur lui; il me réconfortait.  Je me souviens que je m'endormais dans ses bras pendant qu'il écoutait le hockey.  C'était rassurant.  Je me sentais protégée.
Adolescente, ma relation avec lui était plus compliquée.  On s'obstinait beaucoup et ce n'était pas de tout repos.  Je ne devais pas être évidente.  Les adolescents parfois, c'est pas toujours facile.
Mais notre bonne entente est revenue lorsque j'ai atteint l'âge adulte.  On a développé une relation de confiance et on se confie beaucoup.
Lorsque j'ai été malade, lui et ma mère étaient auprès de mo…

Maman est anxieuse

Image
Être Maman quand on a un trouble d'anxiété sévère est un défi.  L'anxiété est paralysante et obsédante et ça peut être une nuisance quand on est parent.  Pour un enfant, le mieux est que l'adulte soit calme.  Mais quelqu'un qui fait de l'anxiété, est rarement calme.  Pour ma part, je prends mon rôle de mère très au sérieux et ça me génère beaucoup d'anxiété.  Je suis constamment dans le doute.  Est-ce que je fais la bonne chose? Qu'aurais-je pu faire d'autre pour que ce soit mieux.  Le questionnement est sans relâche.

Ce qu'il y a de bon dans le fait que je sois anxieuse est que je cherche à être la meilleure possible.  De prendre les décisions qui me semble être les plus positives.  Dans ce sens, je crois que je ne me trompe pas beaucoup.  Bien sûr, je fais des erreurs mais l'anxiété me force à faire du mieux que je peux.
L'inconvénient, c'est que je transmets mon anxiété à mes enfants.  Deux de mes trois enfants font beaucoup d'an…

La procrastination

Image
La procrastination est quelque chose de mal vu en société.  Nous avons comme idée d'être toujours actif.  Mais moi, depuis que j'ai été malade, j'en suis devenue une experte, pour préserver ma santé.  Vous  savez, dans mon ancienne vie, je me moquais des bienfaits de la procrastination.  Le travail et l'occupation meublaient ma vie.  Avec trois enfants, je n'avais pas de temps pour moi.  Mais depuis que je suis tombée malade, j'ai appris à m'arrêter. C'est sûr que mes problèmes de santé m'y ont forcés; mais maintenant, j'en vois les bienfaits.

Ça va peut-être vous paraître étrange mais depuis que j'accepte de procrastiner, je suis plus efficace dans le travail.  Ça me permet de réfléchir à mes textes et mes stratégies.  Lorsque je m'assois pour travailler, mon idée est déjà faite et je suis plus efficace.  Elles ont eu le temps de faire du chemin et ce que je fais, est plus achevé.

Pour ma santé c'est beaucoup mieux.  Lorsque je suis …

Les friperies et moi

Image
Depuis quelques années j'adore les friperies.  J'achète presque tout mon linge là.  Je vais aussi magasiner dans les tiroirs d'une de mes amies, mais ça c'est une autre histoire.  Mais j'ai un amour invétéré pour les friperies.  Premièrement parce qu'on peut y trouver des vêtements à petits prix, mais aussi parce qu'on y retrouve des vêtements de qualité, ce qui ne serait pas possible dans les boutiques de vêtements à petits prix.
Il faut dire que j'ai un budget limité alors je veux mettre à profit l'argent que je dépense en terme de vêtement.  Et je peux vous dire que j'en ai pour mon argent.  J'y trouve des vêtements de designer à une fraction du prix.  Oui, il faut fouiller mais ça en vaut la peine car on y fait de belles trouvailles.

J'aime encore plus les friperies qui remettent leur argent à une cause car on a vraiment l'impression de faire une différence en se faisant plaisir.  Ici, je vais vous parler de deux friperies que j&…

Le courage de Miriam Lindsay

Image
Je suis chez moi, devant mon ordinateur, me cherchant un sujet pour écrire.  Je tombe sur un article de Radio-Canada qui parle de Miriam Lindsay, une canadienne qui travaille pour l'ONG Youlth Health Development Organization à Kaboul.  Dans cet article, elle parle de la façon dont elle a vécu le dernier attentat (elle était très près) et comment elle vit sa vie en Afghanistan.

Je peux dire que cela m'impressionne qu'une canadienne puisse aller vivre là-bas, malgré tout ce qu'on entend parler ici.  Est-ce que je serais capable de le faire?  Je ne crois pas, ça me ferait faire beaucoup trop d'anxiété, je n'ai pas cette force-là (je suis honnête).  Mais ce que je me demande c'est qu'est-ce qui les motivent à aller aider dans un pays en guerre?  Car ce n'est pas un jeu, c'est réel et les dangers actuels, ça ne se limite pas à la télévision comme ici.  Quelles genres de personnes ont assez de sang froid pour faire fi de ces dangers?

Je crois que ça p…